Sun Ra Arkestra

label :

El Saturn
New York, États-Unis

Sun Ra aura compté parmi les plus grands jazzmen des quatre dernières décennies. Il est connu pour ses compositions et ses performances phénoménales autant que pour l’étrange « philosophie cosmique » qu’il prêchait.
Avec son Arkestra, il aura enregistré plus de 200 albums d’une musique unique, influencée par le bebop et portant déjà les prémices du “free-jazz” avant même que le terme n’existe. L’Arkestra joue une musique spirituelle et mystique des plus libertaires, un savant mélange de swing, de free jazz, de musiques improvisées, de rythmes africains et de sons électroniques.

Né non pas sur Terre mais sur Saturne, Sun Ra se considérait « de la race des Anges » et développait une personnalité complexe. Son concept de « philosophie cosmique » et sa poésie lyrique firent de lui un pionnier de l’Afrofuturisme car il prêchait avant tout la sensibilisation des individus et la paix.
Il abandonna son nom de naissance et prit celui du personnage Sun Ra (Ra étant l’ancien dieu égyptien du soleil), et plusieurs autres noms tout au long de sa carrière, dont Sony’r Ra et Sonny Lee… Le pionnier et prophète cosmique du jazz, aurait eu 105 ans aujourd’hui.

Depuis plusieurs années le label britannique Strut Records nous permet de défricher cette somme inouïe de productions avec des compilations comme In The Orbit Of Ra, To Those Of Earth… And Other Worlds compilée par Gilles Peterson ou des lives exhumés comme un concert de Sun Ra enregistré à Amiens en 1973.

Son plus fidèle acolyte, Marshall Allen a repris l’entreprise et tient toujours bien haut la flamme d’un jazz dit psychédélique (certains disent même cosmique) emmenant The Arkestra et ses musiciens vers des territoires musicaux encore inexplorés. Marshall Allen, membre plus ancien que Sun Ra lui-même, s’illustre en tant que directeur Musical de l’Arkestra, depuis maintenant 58 ans.