ADIEL

label :

ara - Danza Tribale
Rome, Italie

Après avoir pris l’habitude d’entraîner les foules dans une profonde extase avec ses sets hypnotiques lors des célèbres soirées Goa Ultrabeat à Rome, où elle opère en tant que DJ résidente, Adiel a lancé son propre label, Danza Tribale, en 2016 avec un solide premier EP Anatomia Del Cavallo, qui invitait les ravers à se joindre à ses fantaisies musicales. Focalisé sur sa propre production, Danza Tribale a pour but de fournir un écrin pour ses morceaux techno à la fois obscurs et profonds, tour à tour sauvages et retenus, instinctifs et sophistiqués, fonctionnels mais loin d’être de simple outils.

Tout juste après la sortie de son EP Ritmo, Adiel frappe à nouveau avec Tokyo, suivi de l’EP Cavallina, où elle s’est associée à la légende italienne de la dub techno Donato Dozzy pour sculpter une mosaïque véritablement hallucinante. En juillet 2019, elle revient avec Musicofilia, son premier disque en dehors de son propre label, sur l’écurie de Kangding Ray, ara.

Les talents d’Adiel à la fois en tant que DJ et productrice l’ont vue jouer dans certains des clubs et festivals les plus cool d’Europe, comme Dekmantel, Off Sonar à Barcelone où elle a fait sa première Boiler Room, Berghain pour le showcase Klockworks et Panorama Bar invitée par Marcel Dettman, Printworks à Londres pour la série d’événements Photon de Ben Klock, Concrete à Paris, DC 10 à Ibiza, De School à Amsterdam, Fuse à Bruxelles… Adiel entend bien continuer à prendre d’assaut la scène, en apportant sa vision unique de la techno sur dancefloors de toute l’Europe.