Binks Beatz

label :

BinksWorld Records
Paris, France

Alors qu’il sonde les méandres de DatPiff à la recherche de nouvelles sonorités Dirty South dans un garage de Saint-Leu-la-Forêt, Binks Beatz se rend à l’évidence : il veut composer des instrus. Encouragé par des comparses qui l’incitent à persévérer, il développe sa patte dans l’ombre jusqu’à sa rencontre avec le groupe 13 Block.

L’alchimie naît instantanément entre le groupe et le beatmaker, qui partagent la même passion pour les percussions pesantes ainsi que les mélodies futuristes de l’équipe 808 Mafia, et plus généralement pour le Dirty South, au renouveau incarné par des rappeurs qu’ils suivent de près comme Minute, Fredo, ou Gino Marley.

En 2014, 13 Block sort un premier morceau composé par Binks Beatz intitulé “Slovaquie”, puis vient le projet Violence Urbaine Émeute. C’est le début du succès pour le groupe. La forte identité artistique de Binks Beatz, considérée comme en avance sur son temps, ne passe pas inaperçue dans le milieu.

Peu après, il compose le morceau “Vie sauvage” de Kaaris, en featuring avec 13 Block. Puis, tout s’enchaîne rapidement pour le producteur qui apparaît, parfois en collaboration avec les producteurs Hades, Bunkerworldd ou Ikaz Boi, sur des morceaux de rappeurs de première division comme Ninho, Rim’K, Kidd Keo ou Lil Baby. Il gagne en popularité grâce au morceau “Designer” de Hamza, qui le fait apparaître dans le clip.

À partir de 2019, placer ses beats ne lui suffit plus : il souhaite développer des univers en créant de réelles affinités artistiques avec ceux qui agrémentent ses productions de leur flow. Après un an de travail acharné, sort le premier volet de sa mixtape Drip Music, en collaboration avec des artistes d’avant-garde comme Hamza, Alkpote, Leto ou Rowjay.

Peu après, il produit la première mixtape d’un jeune rappeur de Clamart : 1PLIKÉ140; avant de se distinguer sur des morceaux au succès retentissant comme “la lune attire la mer” d’Alpha Wann,“Réel” d’Hamza et Zed ou encore “PLUG” puis “STUNTMEN” de Laylow.

En 2021, Binks, sorti de l’ombre, est plus fort que jamais. Ses instrumentales sont plus épurées et ses mix se sont perfectionnés. Sa palette musicale s’est élargie mais il ne s’est pas départi des influences qui ont façonné son identité artistique. Il commence donc à préparer le second volet de Drip Music.

Il tâche sur ce projet de pousser plus loin encore les ambitions de Drip Music en collaborant plus étroitement avec les artistes, qu’il invite de nouveau en se basant sur l’entente et les affinités. Cette fois, il ne se contente pas d’envoyer des packs d’instrumentales mais fait écouter ses beats jusqu’au coup de cœur et participe à toutes les sessions d’enregistrement. Binks, dont l’oreille s’est affinée pour mieux discerner les goûts de chacun et s’adapter, est présent à chaque étape du processus pour apposer
sa griffe.