Cornelius Doctor

label :

Hard Fist
Lyon, France

dernières dates au Sucre :

samedi 3 décembre 2022
samedi 10 septembre 2022
mardi 5 juillet 2022
vendredi 8 avril 2022
vendredi 4 mars 2022
samedi 20 novembre 2021
samedi 16 novembre 2019
vendredi 13 septembre 2019
jeudi 12 septembre 2019
samedi 1 juin 2019
vendredi 19 avril 2019
samedi 6 octobre 2018
samedi 28 avril 2018
vendredi 20 avril 2018
samedi 24 mars 2018
samedi 8 avril 2017

Cornelius Doctor est l’une de ces figures dont le nom vient d’emblée à l’esprit lorsqu’on évoque la nouvelle scène électronique alternative.

À la tête du label Hard Fist dont l’acte de naissance est signé par la sortie de son EP Myths of Adulthood, disque inaugural qui évoque tour à tour pêle-mêle l’exubérance 80s, les recoins de backrooms, et met à l’honneur des sonorités discoïdes tout en maintenant un espace laissé à une transe plus tribale.

Les expérimentations sonores sur Hard Fist se poursuivent en duo avec Tushen Raï autour d’une passion commune pour des sonorités organiques et folkloriques, dans une décoction alchimique de percussions, de chants traditionnels et de sons acides venant des quatre coins de la planète.

Ensemble ils s’évertuent à trouver et affirmer leur son qui ramènent l’expérience sur le dancefloor, et façonnent la réunion technologique de l’homme et de la machine…

À quatre mains ils signent les EPs Lights of Khonvoum et People Pray Together écrivant l’histoire de Hard Fist d’un poing de maître, sans jamais oublier de convier à la table de leur festin global une foule mixte d’artistes qui, à travers tout un enchevêtrement de productions, remixes, collaborations, edits, forment ce qu’ils appellent la Hard Fist Tribe.

Cornelius Doctor s’illustre en solo avec des apparitions sur nombre de labels qualitatifs, à l’instar entre autres de Permanent Vacation, Ombra International, ZZK, Duro ou encore avec un EP sur Correspondant, label de Jennifer Cardini, avec laquelle il a partagé la scène de Nuits sonores en 2021.

Cornelius Doctor célèbre ainsi un dancefloor globalisé mais loin d’être déraciné, où se mélangent italo, trance, disco, new-wave, tribal et rock psychédélique, pour que ça tape là où on ne s’y attend pas, comme il a pu le démontrer à travers sa résidence REHAB au Sucre.